Casque moto, les 3 points importants

On pense souvent au casque moto comme un bloc unique. Pourtant, le casque est composé de parties bien distinctes qui ont chacune leur rôle ! Qu’il soit en thermoplastique injecté, en polycarbonate injecté, en fibre, en multifibres (matières composites) ou en carbone, la coque extérieure de votre casque est considérée comme un critère majeur dans le choix que vous ferez. Surtout, vous noterez que, quel que soit le prix, le casque doit être validé par la Norme ECE 22.05. Ensuite, le calotin interne jouera un rôle crucial sur votre confort lors des trajets…

Ainsi, la composition de votre casque aura des incidences sur votre confort de conduite. Que ce soit sur votre budget ou en termes de poids. Car oui, les coûts de fabrication ne sont pas les mêmes pour un casque en polycarbonate et un casque en carbone.

 

Un casque, deux éléments : une coque et un calotin

Deux éléments composent un casque de moto. Une calotte externe, c’est la coque du casque qui constitue le premier niveau de protection avec l’environnement extérieur. Elle a pour mission d’absorber l’onde de choc, de la répartir en cas de chute et aussi d’éviter toute intrusion à l’intérieur du casque d’éléments.

Ensuite, une calotte interne ou calotin intérieur qui assure la majorité de l’amortissement et qui a également vocation de vous assurer confort et maintien. Il est produit en polystyrène expansé ou EPS. Il existe aujourd’hui des calotins multi-densités qui offrent un amortissement différencié en fonction de la zone du crâne qui est protégée. C’est aussi dans le calotin que sont placés les canaux de ventilation. Pour plus de confort, certaines marques vendent également des pièces amovibles pour le calotin afin de le rendre encore plus confortable et adapté à votre physiologie.

 

Quel matériau pour un casque moto ?

La coque extérieure de votre casque moto peut être réalisée à l’aide de différents matériaux. Du plastique synthétique à un assemblage de fibres composites. Dans le premier cas, celui des casques en polycarbonate, le matériau utilisé présente d’excellentes propriétés mécaniques… Il est facile à utiliser puisque le processus de fabrication consiste en l’injection de la matière plastique dans un moule. Par la suite, la coque est vernie. Avec cette technique de confection, les casques sont très souvent dotés d’une seule taille de calotte. Par contre, elle permet d’afficher un prix très raisonnable vu les coûts de fabrication. Point négatif, ils sont un poil plus lourds que la moyenne.

Pour les casques de meilleure qualité construits en matériau composite (par exemple), les fabricants utilisent différentes fibres pour avoir une efficacité optimale. Il peut aussi bien s’agir de carbone, de fibre de verre, de kevlar, ou de Dyneema. Elles sont utilisées avec des résines dites « Multifibres« . Ici, le casque se révèle plus léger que le polycarbonate, mais le prix est légèrement plus élevé.

Enfin, si vous recherchez la légèreté, rien ne vaut la calotte en fibre de carbone ! C’est un matériau haut de gamme qui était réservé à « l’élite » et au sport moteur. Mais aujourd’hui, cela se démocratise de plus en plus. Il est aujourd’hui disponible chez la majorité des fabricants et dans tous les types de casques. Comme pour tous les matériaux haut de gamme, la réalisation d’un casque en carbone nécessite un équipement plus important et plus de temps… C’est ce qui justifie son coût beaucoup plus élevé.

Au final, chaque matériau présente des points forts. Ainsi, le carbone allège le poids de votre casque mais peut s’avérer plus fragile en cas de grosse chute. La fibre de verre se veut plus résistante, mais plus lourde. Tandis que le kevlar résiste mieux à l’allongement mais pas à la compression du casque…

Incidence sur le poids du casque

Les matériaux qui composent la coque externe influent énormément sur le poids final du casque. Par exemple, le type de casque (jet, modulable…), les accessoires intégrés ou non (écran solaire interne…) et aussi fort logiquement la taille de ce dernier sont d’autres facteurs déterminant du poids. A fortiori, un XL pèse plus qu’un XS !

Le poids d’un casque moto oscille entre un peu moins d’1 kilo pour les plus légers et les jets jusqu’à 1,8 kg pour les modulables. La moyenne tourne autour de 1250 grammes sur la base d’un casque de type intégral en taille M. Bien évidemment, si vous avez un usage quotidien de votre deux-roues, mieux vaut choisir parmi les casques plus légers. Car, un casque lourd engendre une fatigue supplémentaire au niveau des cervicales et du dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.