Yamaha : histoire du constructeur

Marque parmi les plus connues et reconnues du monde de la moto, Yamaha ne se destinait pas pour autant à la fabrication de moto. Son diapason est plus adapté à celui de la musique, qu’il n’a d’ailleurs pas tout à fait abandonné.

Les origines de la marque

La création de Yamaha date de 1887. A l’époque, son fondateur Torakasu Yamaha crée une société du même nom. Bien sûr, l’industrie automobile n’est qu’à son balbutiement. Yamaha ne se concentre d’ailleurs que sur la réparation d’équipements et sur l’horlogerie. Mais un jour, alors qu’il travaille sur un chantier, Yamaha franchit le pas. Il ne fera plus seulement de la réparation, mais également de la production. Son domaine de prédilection : les instruments de musiques. D’où le diapason comme emblème, ce petit outil qui permet d’accorder les instruments de musique.

La création de YAMAHA Motors

Jusqu’ici, pas l’ombre d’une esquisse de moto. Ce qui changera la donne, c’est l’entrée du Japon dans la seconde Guerre mondiale. Le gouvernement réquisitionne les entreprises de production pour l’effort de guerre. A présent, Yamaha ne produit plus d’instrument de musique, mais des hélices pour les avions. De cette diversification forcée provient aujourd’hui les différentes branches du groupe. C’est en 1955 que se déroule la scission de Yamaha Motor pour lancer la production de moto.

La marque Yamaha, comme on la connait, date donc de 1955. Une date relativement récente. Surtout qu’à l’époque, ce n’est pas la concurrence qui manque. Les marques naissent et disparaissent à un rythme soutenu. Mais il faut bien avouer que Yamaha a réussi à tirer son épingle du jeu et à dominer la concurrence pour se positionner comme un leader mondial.

Yamaha, une marque à l’histoire chargée

La performance comme objectif

Dès le début, Yamaha vise la perfection et la performance. Et pour cela, pas le choix : il faut participer à des courses. Une politique qui est assumée depuis le début puisque la première participation à une course officielle se fait 5 mois après les débuts de production. D’ailleurs, de production, cela peut prêter à sourire. Yamaha peut sortir maximum 200 motos par mois de ses usines (en bois). Une goutte d’eau par rapport à ce qui se fait aujourd’hui.

Cette prise de risque paya puisque 7 Yamaha YA-1 se placèrent dans le top 10, dont la première place. Cette course, c’était celle du Mont Fuji de 1955. Un run de 24 km et de 1.400 mètres de dénivelés.

Depuis, Yamaha n’a eu de cesse de chercher les podiums.

Les premières motos produites sont des 2-temps, logiquement, et de petite cylindrées. Ce n’est qu’à partir de 1970 qu’on voit apparaître des 650cm³ à 4-temps, avec la XS-1. S’ensuit un essor considérable qui voit la marque se diversifier dans les quads, les voiturettes de golf, les ATV, etc. Puis les motos de mer dans les années 80.

Aujourd’hui, Yamaha Motor, ce sont des dizaines de modèles, une part de marché conséquente et de très nombreux fans à travers le monde.

Les modèles de Yamaha

Les roadsters

Les routières

  • Tracer 700
  • Tracer 900
  • Tracer 900 GT
  • FJR 1300A
  • FJR 1300AE
  • FJR 1300 AE Ultimate Edition
  • FJR 1300 AS
  • FJR 1300 AS Ultimate Edition
  • Niken
  • Niken GT

Les sportives

  • YZF-R125
  • YZF-R125 Monster Edition
  • YZF-R3
  • YZF-R6
  • YZF-R1
  • YZF-R1M

Les Trails

  • Ténéré 700
  • XT1200Z Super Ténéré
  • XT1200ZE Super Ténéré
  • XT1200ZE Super Ténéré Raid Edition

Les classiques

  • XSR 700
  • XSR 700 Tribute
  • XSR 900
  • SCR 950
  • XV950 R

Les off-roads

  • TT-R110E
  • TT-R125LWE
  • WR 250F
  • WR450F
  • YZ125
  • YZ250
  • YZ250F
  • YZ450F

Les scooters

  • Delight
  • NMAX 125
  • Tricity 125
  • Tricity 155
  • Tricity 300
  • XMAX 125
  • XMAX 125 Tech Max
  • XMAX 300
  • XMAX 300 Tech Max
  • XMAX 400
  • XMAX 400 Tech max
  • TMAX 560
  • TMAX 560 Tech Max

One Comment

  1. Pingback: Honda : Histoire de la marque

Comments are closed.