Choisir la bonne attache pour son casque moto

Dans d’autres articles, nous vous parlions déjà des choix cornéliens pour choisir correctement un casque… Ainsi, si choisir son type de casque revêt une grande importance, il en va de même pour sa sangle d’attache. Celle-ci passe sous le menton, et il n’est pas toujours facile de la fixer correctement. Le système d’attache doit être simple et c’est pourquoi les fabricants se limitent à trois possibilités : automatique, avec un cran d’arrêt ou avec deux anneaux. Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Mais, rarement, le choix de la sangle influe sur le prix, car il s’agit d’une partie pas chère.

 

Les attaches Double-D

Cette attache est souvent considérée comme la boucle des vrais motards. D’ailleurs, c’est le seul système d’attache qui résiste efficacement à l’arrachement et à être autorisé sur circuit. Ce n’est par contre pas un système très rare. On en trouve un peu partout et même sur les jouets pour enfants. Car cela reste facile tout en étant robuste. Cette boucle à double anneaux nécessite un petit temps d’adaptation pour bien appréhender son mécanisme de serrage… Le principe consiste à faire passer la sangle dans les deux anneaux et ensuite à repasser dans le premier anneau afin d’ajuster au mieux le serrage. Cela produit un effet de constriction de la sangle qui l’empêche de partir. Ce système ingénieux est redoutable d’efficacité. Et, dernier avantage, en cas d’accident, il est plus facile de découper une sangle qu’une attache en plastique !

Les boucles automatiques

La boucle automatique est  très facile d’utilisation, car il suffit d‘insérer le loquet pour verrouiller le système d’attache. Pourtant, il est en voie de disparition… Au cœur des débats, une sangle qui a trop tendance à se desserrer avec le temps. Pour finir, le risque de ne plus assurer une protection optimale apparaît. Les marques se sont donc majoritairement tournées vers un autre système de fermeture, les boucles micrométriques…

Les boucles micrométriques

Cette attache est également appelées boucles crantées, ce système d’attache est très répandu. On le retrouve par exemple à la montagne avec nos chaussures de ski… Elle consiste simplement à insérer une languette munie de crans dans son mécanisme de verrouillage. Le chemin arrière ne pouvant être effectué sans relever le cran de sûreté.  Pour resserrer la sangle, il suffit alors d’enfoncer davantage la languette crantée. Très aisée d’utilisation, la boucle micrométrique peut-même se détacher d’une seule main.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.