8 astuces pour bien choisir son casque moto

our choisir un casque moto, il n’y a pas que la matière du casque, la visière ou encore le confort… Il existe toute une série de petits trucs et astuces qui vous permettront de choisir judicieusement celui qui vous conviendra. Voici une liste des points auxquels il faut être attentif !

Norme européenne ECE 22.05

Pour faire simple, un casque moto doit être homologué afin de répondre aux exigences minimales de sécurité. La norme Européenne en vigueur adoptée par tous les pays Européens. Mais également par de nombreux pays d’autres continents est codée ECE 22.05.

Ensuite, depuis l’apparition de l’amendement 05 de la norme 22, l’adjonction d’une lettre permet désormais de connaître le résultat d’un test de protection de la mâchoire auquel le casque a été soumis :

  • Jpas de protection maxillaire (casques de type jet ou demi jet)
  • NPindique que le casque ne répond pas aux tests de protection de la mâchoire (certains casques modulables)
  • Pgarantit une protection maxillaire intégrale (casques intégraux)
  • J/Pou P/J indique la double homologation jet et intégral (casques modulables et transformables)

 

Les mousses intérieures de votre casque

L’intérieur de votre casque est constitué d’une coiffe et de mousses de joues.

En tissu hypoallergénique, parfois anti-transpirant et/ou antibactérien, ils peuvent être fixes, partiellement démontables (uniquement les mousses de joues) ou entièrement démontables et lavables pour vous en faciliter l’entretien.

Le système de gonflage des mousses

Equipant certains modèles de casques, le système de gonflage des mousses intérieures n’est pas sans rappeler une certaine basket des années 90 appelée « Pump ». Permettant une adaptation morphologique idéale, il est composé d’une pompe qui gonfle et dégonfle des chambres à air sous les mousses de joues.

Le système de ventilation des casques

Si les casques jets peuvent se passer d’un système d’aération efficient pour une ventilation naturelle, les modulables et surtout les intégraux devront obligatoirement l’incorporer sous peine d’être très inconfortables à porter été (transpiration) comme hiver (buée). La circulation de l’air se fait à l’intérieur du casque entre les lamelles de polystyrène pour rafraîchir ou évacuer la condensation. Logiquement, plus l’usage se veut sportif, plus les casques seront ventilés avec des entrées et sorties d’airs supplémentaires. Revers de la médaille, le niveau du bruit augmentera en conséquence.

Cache-nez et bavette, des accessoires essentiels

Parfois livrés de série et souvent disponibles en option, le cache-nez et la bavette sont des éléments indispensables pour votre confort de conduite en moto avec des casques dits fermés (modulable ou intégral). Le cache-nez réduit la prolifération de la chaleur expirée. Il limite aussi une formation de buée excessive en déviant votre respiration de l’écran. En complément, la bavette sorte de petite jupette qu’on rajoute sous le casque, aura pour mission de réduire les remontées d’air froid au niveau du menton. Elle agira également sur le niveau sonore en diminuant le bruit. A défaut un tour de cou parfaitement ajusté pourra également remplir cette fonction.

L’écran solaire interne

De plus en plus prisé par les usagers du deux-roues, non seulement pour des raisons de confort mais aussi de sécurité, l’écran solaire intégré est désormais proposé par de nombreux fabricants de casques moto. Il se déploie et se rétracte dans la calotte très aisément souvent à l’aide d’un levier actionnable. Il offre le même type de confort qu’un écran fumé face à une luminosité aigue. L’essayer c’est un peu l’adopter.

Je porte des lunettes de vue

Sachez que si vous portez des lunettes de vue, les casques jets et modulables restent les plus adaptés. Toutefois, certains intégraux présentent des découpes spécifiques dans leurs mousses au niveau des tempes afin de faciliter l’enfilage de vos lunettes. Privilégiez par ailleurs des branches de lunettes fines.

Casque déjà connecté ?

S’il existe des kits d’Intercom universel permettant entre autre d’établir une communication entre le pilote et son passager. Autre possibilité, échanger de moto à moto, certains fabricants de casques équipent désormais de série les composants de leur système de communication propre. Micros et oreillettes sont alors directement intégrés dans la calotte du casque. Pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *