Les 6 meilleurs casques de moto en 2020 et testés par Certimoov

Certimoov, c’est un protocole de test créé par le laboratoire iCube de l’université de Strasbourg, financé par la MAIF et piloté par la Mutuelle des motards. Ce test vise à améliorer les contrôles actuels. En effet, il est encore trop facile pour un constructeur de casques de moto de passer entre les mailles du filet lors de la certification. Qui plus est, les points testés ne correspondent plus spécialement à la réalité. De ce fait, Certimoov doit amener un peu plus de clarté sur quel est le meilleur casque de moto. En 2020, le protocole a testé une dizaine de nouveaux modèles dont nous parlons ici

Certimoov, un contrôle plus précis

Lors des tests effectués par le laboratoire iCube, les casques de moto ne sont pas simplement lâchés d’une certaine hauteur pour déterminer s’ils résistent (ou non) au choc. En effet, le casque moto est testé dans différentes positions. Ce qui est plus proche de la réalité lors d’un accident de moto.

Au total, 6 exemplaires sont lâchés sur une enclume plate pour tester 6 types de chute différents. Ensuite, chaque casque est classé en fonction de ses résultats à chaque test.

Certimoov évalue et classe les meilleurs casques moto sur le marché

Les 3 premiers tests évaluent les impacts horizontaux. La vitesse est approximativement de 27 km/h. Les chocs sont frontal, latéral et occipital, ce qui couvre la majeure partie des risques d’impact pour un motard. On imagine bien que les résultats fluctuent entre chaque modèle et même pour un même modèle en fonction de l’impact. Un casque moto modulable résiste moins bien sur sa charnière, par exemple !

Enfin, les 3 chocs suivants évaluent les impacts obliques. La vitesse de collision est d’environ 29 km/h. Cela doit permettre d’évaluer les dégâts et leur absorption lorsque la chute implique une rotation de la tête, ce qui est pus que probable dans la réalité. 3 axes sont testés, X, Y et Z. Ils correspondent plus ou moins, en position de départ / de point d’impact aux 3 points pré-cités. Pour induire une rotation, l’impact est provoqué sur une enclume oblique à 45° et non plus sur une enclume plate.

Dans ce descriptif, nous n’abordons pas les modèles Z1R Solaris, Dexter Cronos Carbon et Adron Carbon.

Le casque moto Shoei GT-Air 2

Le GT-Air II figure parmi les meilleurs casques moto intégraux qui existent sur le marché. Grâce à des améliorations au niveau de l’écran, du pare-soleil, de la stabilité aérodynamique, etc.

La raison tient à sa conception aboutie, même si certains éléments peuvent encore être corrigés. Son intérieur est cosy, avec son maintien idéal même sur la route et l’autoroute. La lentille antibuée et la puissante ventilation garantissent une vision dégagée, mais le champ de vision reste trop petit. Un peu décevant. Cette bonne gestion des variations climatiques est complétée par un écran solaire pertinent, facile à déployer et réglable en hauteur. La bonne insonorisation permet de profiter du kit audio optionnel. Au quotidien, l’écran, aussi simple à déposer que l’habillage pour l’entretien, s’avère assez difficile à relever.

Néanmoins, ce casque offre d’excellentes garanties pour rouler loin et fait profiter de sa qualité de fabrication européenne.

Les plus :

  • Aptitudes routières
  • Qualité de fabrication

Les moins :

  • Ouvertures de la visière
  • Désembuage trop puissant

Arai SZ-R VAS

Parfois, à vouloir trop bien faire, on se rate. En apportant des modifications visant à améliorer la protection de la version haut de gamme de son jet routier, Arai a perdu les poids forts du casque moto. En effet, on est moins bien abrité du vent. Une conséquence imputable à la nouvelle coque… Plus légère et plus résistante, elle implique un changement d’écran. Ici, le modèle est plus rond, contrairement à l’ancien qui avait une forme d’étrave.

En conséquence, le vent s’invite plus facilement à l’intérieur. Il glisse plus facilement sur le visage et produit donc plus de nuisances sonores. Elles sont perceptibles.

Arai a également changé l’abaissement des platines de fixation de la bulle qui devait apporter un meilleur amortissement des chocs latéraux. A part cela, le SZ-R VAS est comparable à la précédente version.

Le poids reste léger, avec 1450 grammes. Cela donne un bon confort général et limite la fatigue. On retrouvera également une lentille antibuée Pinlock qui fait son effet. Concernant la ventilation justement, la buée peut être dissipée facilement grâce à la ventilation modulable de 5 trous aérateurs.

Les plus :

  • Confort
  • Finition

Les moins :

  • Augmentation du bruit

Casque moto HJC I70

Difficile pour HJC de renouveler sans cesse un modèle qui se vend tout seul. Mais les clients attendent d’une marque qu’elle fasse évoluer ses modèles. Pour cette mouture, la marque coréenne est plutôt dans le bon. La base avec l’IS 70 est plus ou moins similaire. La coque est en polycarbonate. On retrouve aussi une lentille antibuée, un entretien aisé, etc.

Là où se trouvent les différences, c’est surtout au niveau du champ de vision. Il est amélioré. Avec, par exemple, la commande du pare-soleil qui est légèrement déplacée.

Par contre, HJC n’a pas touché aux mousses. Elles sont toujours aussi dures et empiètent sur un confort qu’on pourrait croire amélioré avec le temps. Cela dit, il est possible que ce soit une question de perception entre l’Européen et l’Asiatique. Par contre, l’insonorisation est un fait universelle. Et ici, il aurait été bien de soigner un petit peu cette caractéristique en réduisant le bruit perçu par le motard avec son casque de moto.

Du coup, ce casque moto serait plutôt un casque de ville, contrairement à son prédécesseur. En effet,  l’insonorisation n’est pas aussi nécessaire en milieu citadin qu’il ne l’est sur autoroute, tout comme le confort qui se laisse moins percevoir sur des trajets courts. Un pas vers les scootéristes ??

Les plus :

  • Champ de vision
  • Maintien

Les moins :

  • Insonorisation
  • Mousses dures

Icon Airform

En Promo
Icon Airform Rubatone Casque XXL (63/64)
  • 4 entrées d'air et 1 raccord de sortie sont reliés à des canaux profonds à l'intérieur en mousse EPS absorbant l'énergie pour garder votre tête au frais.
  • Un profil de coque réduit contribue à réduire le poids tout en respectant la norme exclusive ICON qui correspond à votre style de conduite.
  • La doublure Hydradry amovible anti-transpiration assure un ajustement serré et profilé.
  • Casque intégral avec pare-soleil.

L’Airform offre un très bon rapport entre prix et design, même si la qualité y est également. Mais on est ici sur un intégral original pour moins de 200 € et cela vaut le détour ! Mais si le design est là, le casque n’en est pas pour autant un as sur la route. On sera plutôt sur une utilisation sur de courts trajets.

La raison principale est que le casque manque d’insonorisation. Il possède de grandes ouvertures d’aérations, mais cela permet aussi au vent de se faufiler et de créer des perturbations sonores à l’intérieur du casque moto. Et au plus vite on roule, au plus cela augmente !

Comme pour le Arai, on a des mousses dures qui compriment le visage assez fortement. Cela joue aussi sur le confort général du casque, même si on a pas grand-chose à lui redire sur ce point…

Enfin, on notera que Icon propose un catalogue de pièces détachées afin de personnaliser encore plus son casque moto.

Les plus :

  • Style / design
  • Prix
  • Maintien

Les moins :

  • Nuisances sonores
  • Poids

Roof RO9 Boxxer

Roof RO9 BOXXER CARBON NOIR MAT
  • coquille en fibre de verre
  • Double approbation - Visage ouvert et complet
  • Chin tourne de 180 °
  • Jet E22-05 et plein visage certifié
  • Léger - 1550gr

La marque française Roof place son Boxxer dans le milieu de gfamme. Un secteur disputé. Ce modèle de casque de moto se positionne entre le Boxer (urbain) et le Desmo (routier). On l’aime, car il a un bon compromis.

D’un part, il est modulable et est excellent en milieu urbain avec la mentonnière relevée. Pour ceux qui cherchent un casque pour les aller-retours au boulot, difficile de faire mieux. Par contre, il montre ses limites sur les longues distances. Même si le confort est correct.

Ensuite, une fois le casque placé sur le crâne, on ressent de la satisfaction et une protection certaine. En effet, le casque colle à la tête, il est très proche. La mentonnière revient bien derrière le menton, l’insonorisation est bonne, la ventilation s’ajute facilement et précisément, et enfin le champ de vision est très large grâce à des déboutements de chaque côté.

Côté bémol, on citera l’antibuée qui montre ses limites une fois que la pluie pointe le bout de son nez.

Les plus :

  • Polyvalence
  • Champ de vision

Les moins :

  • Poids
  • Démontage de l’écran

Casque moto Icon Airframe Pro

Second casque Icon de ce comparo, l’Airframe Pro se veut un casque moto sans compromis. Il vise le haut de gamme. Sans compromis, c’est également valable pour le design. On le voit bien sur la tête d’un motard au guidon d’un roadster. Le look est assez agressif.

A ce titre, il offre tout ce qu’il faut en termes de sécurité. Les maintiens sont excellents et la vision est panoramique. On note aussi une bonne aération, tout en gardant un œil sur l’insonorisation. Elle est d’ailleurs très bonne. Tout comme l’antibuée et le pare-soleil…

On notera par contre que la coque alourdit le casque. Près de 1700 g. Et ce à cause d’une coque en thermoplastique.

Côté bémol, c’est son utilisation qui rendra perplexe certains motards, avec une découpe assez haute qui ne protège pas totalement la nuque. Certes, cela limite le contact avec le col de la veste, mais ça ne plaira pas à tout le monde. Enfin, et pour revenir sur le maintien, le casque serre bien les joues. Peut-être un peu trop pour ceux qui portent des lunettes.

Les plus :

  • Belle finition
  • Design
  • Ventilation

Les moins :

  • Poids
  • confort

Mis à jour le 2020-05-11